LES FILS CANOUCHE « NAGORI » (Vlad Productions / InOuïe Distribution)

Par défaut

La formation Les Fils Canouche est née en 2005, initiée par les guitaristes Xavier Morgogne et Matthieu Quelen et n’était au départ qu’un duo, vite transformé en quatuor avec l’arrivée d’un saxophoniste et d’un contrebassiste. De 2007 à 2011 le groupe publie trois albums et multiplie concerts et festivals.

A partir de 2013 Les Fils Canouche modifient l’instrumentation en remplaçant la guitare soliste de Matthieu Quelen par la clarinette de Samuel Thézé. Leur quatrième album « La Fasciculation » sort en 2017 avec en invité le guitariste Olivier Kikteff, des Doigts de l’Homme.

Après de nombreux concerts en Europe (Suisse, Belgique, Écosse), c’est à Paris que le quatuor angevin a choisi d’enregistrer son nouvel album « Nagori ». Le groupe se compose maintenant de Samuel Thézé (clarinettes), Xavier Morgogne (guitare), Stéphane Cozic (contrebasse) et Maryll Abbas / Rodrigue Fernandes (accordéon).

Avec ce sixième disque Les Fils Canouche ouvrent encore davantage leur jazz manouche vers les musiques du monde, en incorporant des sonorités orientales et latines. Leur musique acoustique s’enrichit de plus en plus en abolissant les frontières et les horizons.

Ce métissage est notamment renforcé avec l’arrivée d’invités exceptionnels comme les percussionnistes Minino Garay et Javier Estrella, ou les joueurs de oud Mohamed Abozekry et Hussam Aliwat. Rarement la fusion entre jazz et musiques du monde n’aura été aussi créative et aboutie…

Un album atypique et surprenant qui ne cesse de se bonifier au fil des écoutes, bref, une réussite.

Bernard Jean

Sortie le 20 mai 2022 en CD, disponible en digital depuis le 29 avril. Sortie vinyle prévue cet été.

Concert de lancement le jeudi 16 juin 2022 au Studio de l’Ermitage, Paris.

https://www.facebook.com/lesfilscanouche

SOADAN « PIEDS NUS » (Tinker Label / Foudrage / Socodisc)

Par défaut

Le groupe Soadan se compose de Grégory Audrain (guitare, basse, chant), Jean-Marie Lemasson (chant, batterie, percussions) et Armel Goupil (marimba, claviers). Ces trois musiciens ont grandi en Bretagne mais leur musique s’imprègne des musiques d’Afrique de l’Ouest, de l’Océan indien et d’autres rencontres musicales inspirées de leurs différents voyages.

Le premier album du trio « Ravenale » est sorti en 2014, succédant à un EP éponyme en 2009. « Épicuriens de nature, amoureux de l’océan, nous avons ‘cuisiné maison’ nos chansons. Le menu est Terre et Mer, la carte est sans frontières », voici la formule employée par les musiciens pour présenter leur musique.

Effectivement, la musique de Soadan nous incite à voyager mentalement à travers des mélodies, des instruments et des textes propres à la rêverie et à l’évasion. Ces quatre dernières années ces multi-instrumentistes ont exploré l’Afrique de l’ouest et se sont imbibés de ses influences, qu’ils ont ajouté à d’autres styles comme le Maloya Fusion ou le Blues Créole.

Soadan a convié quelques invités à cette fête des sens, comme Bruno Gautheron (trompette), Antoine Giraud (trombone) et Gaëtan Nicot (Fender Rhodes, piano). Seul titre non écrit par le groupe, « Aimons, Foutons » est un texte de Jean De La Fontaine chanté par Barbara Letoqueux.

Les textes en français, souvent engagés, parlent de transmission des savoirs, de partage de valeurs, d’immigration, mais évoquent aussi toute la beauté de la nature. « Libérons les sens, l’essentiel, les gestes et les idées, renouons avec nos racines, touchons la terre, le sable, l’eau…Simplement… Pieds nus… ». Une invitation qu’on accepte avec grand plaisir !

Bernard Jean

Sortie le 20 mai 2022 en CD, disponible depuis le 29 avril en digital. Sortie vinyle prévue en juillet.

Concert de lancement le mercredi 8 juin 2022 au Studio de l’Ermitage, Paris

https://www.facebook.com/soadanofficiel/

PARIS COMBO « QUESACO ? » (Six Degrees Records)

Par défaut

En 1999 l’album « Living Room » du groupe Paris Combo devenait disque d’or et obtenait une nomination aux Victoires de la Musique, révélant au grand public une formation particulièrement originale. Paris Combo se composait de Potzi (guitare), François Jeannin (batterie, chant), David Lewis (trompette, piano), Benoît Dunoyer de Segonzac (contrebasse), Rémy Kaprielan (percussions, chant, saxo) et surtout de Belle du Berry au chant.

Le groupe enchaîne concerts et tournées nationales et internationales (plus de vingt tournées aux USA…), enregistrant six albums studio ainsi qu’un album de remixes en 2018. Paris Combo excelle dans son mélange de musique swing jazz rétro, de world et de chanson française.

En 2020 le groupe vient juste de terminer son septième album (dont Belle a choisit elle-même l’ordre des chansons) lorsque la charismatique chanteuse également auteure-compositrice) décède brutalement deux semaines plus tard d’un cancer foudroyant… Belle du Berry (Bénédicte Grimault de son vrai nom) avait 54 ans.

Quatre ans après « Tako Tsubo », leur dernier album, voici donc l’ultime disque où l’on retrouve cette pétillante et talentueuse chanteuse qui a écrit et composé la majorité des titres. Onze chansons à la fois légères et graves, poétiques et mélancoliques. Belle du Berry avait apprécié le résultat de l’enregistrement et son mixage. C’était déjà pour elle son album préféré…

« Quesaco ? » sort sur le label américain Six Degrees où figurent des artistes comme Alice Russell, Dom La Nena, Ballaké Sissoko et Vincent Segal, Natacha Atlas… Paris Combo donnera un concert hommage à Belle du Berry le 2 juin 2022 au New Morning, Paris.

Bernard Jean

http://www.pariscombo.com

RALPH OF LONDON « YELLOW SKY HIGHWAY » (Shit-Pop / InOuïe Distribution)

Par défaut

Ralph Phillips est un auteur-compositeur londonien originaire d’Hackney, qui a été batteur et producteur au sein de plusieurs groupes dont Scritti Politti. Il a signé son premier album sous le nom de Ralph of London en 2016, puis un second en 2020.

C’est lors d’un voyage dans le Nord de la France qu’il rencontre différents musiciens avec qui il sympathise et décide de former un groupe. Ralph of London se compose actuellement de Diane Verspeeten (chant lead, claviers), Léopold Lecoq (claviers, chant) et François Berkmans (batterie, clavier). Ralph Phillips assure lui le chant lead, la guitare et la production.

Après plusieurs singles leur premier album « The Potato Kingdom » sort en 2020. La musique de Ralph of London oscille entre pop britannique avec emploi de synthétiseurs, de folk anglais, de polyrythmie d’Afrique de l’Ouest, le tout dans une veine très mélodique.

Depuis 2020 Ralph et Diane ont composé 17 nouveaux morceaux qu’ils perfectionnent petit à petit en compagnie du reste de l’équipe dans leur Yellow Sky Studio, établi dans un ancien temple protestant désaffecté. C’est là que le groupe a enregistré « Yellow Sky Highway », EP de 5 titres, annonciateur de leur futur album à venir.

Une chose est certaine, à l’écoute de cet EP on a de plus en plus hâte de découvrir ce groupe au son original dont la musique « a émané de notre ombre collective pour balayer les ondes et rafraîchir l’horizon » (dixit Ralph Phillips).

Ralph of London se produira le 13 mai 2022 au NO.PI à Paris, à 20h30, qu’on se le dise…

Bernard Jean

https://www.facebook.com/RalphOfLondon/

LES HURLEMENTS D’LÉO « RADIO LÉO » (Baco Music)

Par défaut

Les Hurlements d’Léo fêtent leur anniversaire (25 ans de carrière déjà !) et pour cela ils nous offrent un joli cadeau avec ce « Radio Léo ». Au total 17 titres qui retracent leur riche parcours musical, avec notamment six morceaux cultes réarrangés ainsi que quelques inédits.

Le groupe a fouillé ses archives personnelles et a replongé dans l’écoute de ses innombrables concerts donnés à travers le monde (de Bordeaux à Tokyo, en passant par Luxey et Sydney…). C’est ainsi que l’on trouve des live enregistrés à Bordeaux, au festival Couvre-Feu (Loire-Atlantique), au A38 de Budapest, mais aussi des sessions dans le studio Baco Music.

Le groupe a repris le chemin des studios afin de réenregistrer six de leurs succès dont « Ticket pour le chaos », « Le café des jours heureux », « Les vipères aux poings », « Luna de papel », « Mon cul » qui retrouvent ainsi un nouvel éclat.

Pendant 1h30 Les Hurlements d’Léo nous font découvrir (ou redécouvrir) leur incroyable cheminement musical entre rock alternatif et chanson réaliste qui a fait leur renommée, avec un humanisme et un engagement toujours aussi vivace. Il fallait bien ce « Radio Léo » pour fêter dignement ces 25 ans ! Merci à vous les gars.

Bernard Jean

Sortie le 13 mai 2022

https://www.facebook.com/Hurlements

MARCIA HIGELIN « Prince de Plomb » (Blue Line Productions)

Par défaut

Dans la famille Higelin je demande…Marcia ! La jeune femme n’est autre que la petite-fille du grand Jacques et la fille d’Arthur H. Comme tout le monde le sait, la famille Higelin est une grande famille d’artistes (Arthur et Izia sont dans la chanson, Kên est réalisateur et sa fille Kim est actrice).

Loin de se contenter de ce brillant pedigree, Marcia présente avec ce premier EP son univers très personnel, bien éloigné des standards habituels, où elle mélange allégrement les genres avec audace et aplomb.

Un piano, de belles envolées de cordes, un choeur et une voix prenante, le tout sur des textes qui font écho à une expérience vécue dont Marcia a voulu se libérer, tout concorde à rendre ce disque original et émouvant.

Ce « Prince de Plomb » s’ouvre avec un court morceau instrumental, « Lamentations Spectrales » joué par des cordes d’une grande beauté et qui est enchainé au titre suivant « Dragon, Tigre ou Loup » qui se rapproche du gospel. La chanteuse a déjà travaillé au sein d’une chorale et apprécie la richesse de ces voix.

Cela faisait près de cinq ans que Marcia Higelin portait en elle ce projet. Les 6 compositions de cet EP dégagent une force et une puissance surprenante qu’il est impossible d’ignorer. L’album se termine avec « Les Larmes du Crocodile » et le chant de cétacés.

Une nouvelle étoile est née, c’est incontestable, et elle a une sacrée personnalité…

Bernard Jean

Sortie le 13 mai 2022

https://www.facebook.com/marciahigelin

COCO MÉLIÈS « NOTHING GOES TO WASTE » (Big In The Garden)

Par défaut

C’est en 2011 que le groupe canadien Coco Méliès s’est formé à Montréal, Québec. Le duo comprend Francesca Como (chant, guitare acoustique) et David Méliès (chant, guitares acoustiques, électriques et slide, basse, piano, synthé, orgue, mellotron, kalimba , percussions).

« Nothing Goes To Waste » est leur troisième album, après « Lighthouse » en 2014 et « The Riddle » en 2017. La musique de Coco Méliès s’inscrit dans la lignée de formations comme The Lumineers ou Damien Rice, une pop très mélodique aux accents folk, portée des sonorités électro subtiles.

Ce nouvel opus s’imprègne des différentes difficultés personnelles et sociales qui ont affectés Francesca et David ces dernières années. D’où l’ambiance particulièrement mélancolique de « Nothing Goes To Waste » et de ses textes… Ce sont « les cendres et les ruines qui restent après avoir mis le feu aux parties de soi qui ne nous correspondaient plus et se jouaient de nous » explique le duo.

L’album parle beaucoup de mort (au sens général) et de résilience. Ces différentes morts de notre existence sont nécessaires pour se régénérer et repartir sur d’autres bases plus solides et positives. Le single « Remorse Will End » parle de regrets et d’espoirs, de cheminement vers la bienveillance.

Un disque très plaisant aux ambiances folk et pop très travaillées, mélodiques et douces. Ce qui n’exclut pas des moments plus nerveux comme dans « Slowdown » avec ses envolées finales de guitares électriques.

Bernard Jean

https://www.facebook.com/coco.melies.mtl

NEAL BLACK & THE HEALERS « Wherever The Road Takes Me » (Dixiefrog Records)

Par défaut

De l’aveu même du guitariste et chanteur texan Neal Black, cette compilation a été pour lui un véritable casse-tête tant le choix des titres à retenir était complexe. Il faut reconnaitre que sélectionner 18 morceaux pour retracer 30 ans de carrière ne doit pas être une mince affaire !

C’est dans les années 80 sur la scène blues texane que Neal Black a fait ses débuts, avant de partir pour New York dans les années 90, puis au Mexique. En 1993 il est remarqué par Philippe Langlois, le fondateur du label Dixiefrog, qui le signe aussitôt et le fait venir en France. Ce sont au final quelques 13 albums que le musicien publiera sur le fameux label français ces 30 dernières années.

« Wherever The Road Takes Me » est la meilleure carte de visite possible pour présenter cet incroyable artiste qui a joué avec une invraisemblable liste de célébrités (Robben Ford, Chuck Berry, Popa Chubby, Lucky Peterson, Elliot Murphy, Fred Chapellier, John Sebastian…pour n’en citer qu’un minimum). On l’a vu au Montreal Jazz Festival, au 20ème anniversaire de Woodstock, au Cahors Blues Festival, au Montreux Jazz Festival, au Bataclan

Ce double album CD et vinyle contient 18 titres studio, ainsi qu’un Live inédit de 8 chansons enregistrées pendant une tournée en France et en Allemagne entre 2018 et 2019. L’ensemble de ce double disque offre une vue panoramique des titres les plus représentatifs de Neal Black. Du blues « classique » comme « All for business » au blues rock hyper speedé (« Did you ever »), sans oublier le folk (« The king of San Antone »), l’homme est au firmament de son talent.

Neal Black sera en concert à Paris le 12 mai 2022 au Jazz Club Étoile, Le Méridien. En guest : Fred Chapellier & Janet Martin.

Bernard Jean

Sortie de l’album le 13 mai 2022

https://www.facebook.com/nealblackmusic/

ARABELLA « ACOUSTIC SESSIONS » (KNT / Kuroneko)

Par défaut

Le quatuor d’indie rock Arabella, originaire de la région grenobloise, se compose de Rémy Guirao (chant, guitare), Noé Trystram (guitare, choeurs), Quentin Faberger (batterie, choeurs) et Quentin Planchenault (basse, choeurs).

Après un premier EP éponyme en 2019 et deux singles en 2021, Arabella revient avec son nouvel EP « Acoustic session ». Comme son nom l’indique, le groupe a choisi cette fois de mettre (momentanément ?) un frein à son rock énergique et brut en introduisant une folk acoustique dans sa musique.

Les quatre musiciens ont décidé de reprendre le répertoire de leurs débuts, soit les titres « Arabella », « Hello », Wild », « Summertime again » et « Hear the call » en version totalement acoustique, et le résultat est plutôt réussi.

Ce nouvel habillage n’enlève rien à l’esprit du groupe, il lui donne même un force nouvelle. Très plaisant.

Bernard Jean

https://www.facebook.com/Arabellamusicband/

THOMAS COUSIN « Pas de nom d’artiste »

Par défaut

Guitariste et auteur-compositeur pour différentes formations comme Aron’C, Thomas Cousin a sorti son album solo « Debbie et moi » en 2020, et pour la première fois il osait chanter. Une belle réussite, d’autant plus que le musicien avait tout fait lui-même sur cet enregistrement (réalisation, production, arrangements, instrumentation).

Il nous revient avec le projet de présenter plusieurs singles d’ici la fin de cette année. Sa voix évoque par instants celle de Gaétan Roussel avec la sensibilité écorchée de Mano Solo.

Ce loup solitaire vient de sortir son nouveau single (disponible en digital) « Pas de nom d’artiste » où il se dévoile sans fard. Une chanson-confession toute simple, mais profondément touchante. « Pas de nom d’artiste pas d’alter ego / pas de flambe pas de Fame moi je te fais pas de mystère… »

Bernard Jean

https://www.facebook.com/ThomasCousinpage/