GOLDENBERG & SCHMUYLE : « & » (A Son Rythme/Stendhal)

Par défaut

Sous ce nom étrange (qui provient de personnages de « Tableaux d’une exposition » de Moussorgski) se cache un duo tout autant mystérieux : celui que forment Big Buddha et Laurent Pernice, dont la musique mêle électro et world. On retrouve certaines de leurs compositions dans des compilations comme Oriental Garden ou Groove Magic.

Sur ce premier opus, le tandem laisse libre cours à son imagination débridée avec l’aide visuelle de Fabrice Duhamel (aka Champione) qui joue un rôle essentiel sur scène.

Mélopées indiennes, arabes, tziganes…Goldenberg & Schmuyle mélangent tout, tout et tout (comme l’avoue si bien le titre n°2) pour notre plus grand bonheur.

Du côté des textes, la poésie est omniprésente. On croit retrouver parfois la plume inspirée de Gainsbourg au mieux de sa forme. A cet égard, « Analphabétises moi » ferait presque passer « Je t’aime moi non plus » pour une chanson enfantine…

couv-goldenberg-schmuyle-585

Dans leur Zazou Bar (titre intro de l’album) le duo a concocté un cocktail détonnant à base d’électro et d’instruments traditionnels divers (mandoluth, accordéon, guembri, ghaîta, violon…). Ils y ont ajouté une bonne dose de « spoken world », terme que ces artistes préfèrent à « slam ». Le résultat est un  breuvage enivrant et aphrodisiaque dont l’abus est à déconseiller aux plus fragiles.
Bon, c’est pas tout, je vous laisse pour en reprendre un verre. Juste un, promis-juré, après j’arrête…

http://goldenberg-et-schmuyle.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s