RENCONTRE AVEC WILLOWS

Par défaut

De passage en France au festival Pause Guitare d’Albi, la jeune chanteuse franco-manitobaine Geneviève Toupin, alias Willows, a accepté de répondre gracieusement aux questions d’Elektrik Bamboo. En voici quelques extraits.

Ton premier album était interprété en français, le second en anglais, et ce nouveau projet Willows est principalement chanté en français. Pourquoi ces changements ?

Je viens d’une province, le Manitoba, au centre du Canada, où le français est en situation minoritaire. J’ai grandi en mélangeant tout le temps le français et l’anglais. A la maison on parlait français et avec les amis on parlait anglais.Pour moi, c’est aussi naturel de faire un album en anglais qu’un album en français et j’aime pouvoir me promener entre les deux langues. Je n’exprimes pas les choses de la même façon, l’écriture est différente en anglais et en français. Les émotions et les couleurs ne sont pas les mêmes. Vocalement non plus je ne chante pas de la même manière. J’aime cette différence là.

P1000493                               Photo Marion Vanhoutte

– Qu’as tu voulu exprimer de différent avec ce projet ?

Je voulais aller plus loin dans le folk, mais aussi intégrer un côté un peu orchestral. Il y a beaucoup d’arrangements de cordes et de voix aussi, beaucoup d’harmonies vocales. J’ai grandi en chantant dans des chorales toute mon adolescence. J’ai voulu que la voix soit utilisée presque comme un instrument par moment.                    C’est un album très féminin co-réalisé avec Émilie Proulx. Réalisatrice, ce n’est pas très commun au Canada. C’est un milieu très masculin qui correspondait mal à la sensibilité féminine de ce projet.

– Tu t’es fait plaisir aussi avec le clip de « Valley of fire »…

(Immense sourire) Oui, on est allé à Joshua Tree (Californie) faire la vidéo pour la chanson « Valley of fire ». C’était en janvier, il y avait beaucoup de lumière mais il faisait très froid. Entre les prises je mettais un gros manteau, mais c’était magnifique ! C’était un rêve d’aller là-bas avec mon ami Pierre Luc, qui a réalisé le clip. J’ai été très chanceuse.

Willows

– Quels sont les musiciens qui t’accompagnent sur scène ?

Normalement je tourne en trio, mais pour Albi je suis venue en formule duo avec ma coréalisatrice et musicienne Émilie Proulx. C’est avec elle que je tourne depuis un an. En trio il y a également une violoncelliste, qui joue des         percussions et qui chante.

– Quels sont tes autres projets après Pause Guitare ?

Eh bien le lendemain de mon retour je repars en tournée solo. Je fais des premières parties dans tout le réseau du ROZEQ, c’est un réseau de salles dans l’Est du Québec, des petites salles magnifiques. Je partage la scène avec un artiste de Québec qui s’appelle Tire Le Coyote et que j’adore.

Willows 2

A bientôt

A écouter : l’album Willows (voir chronique ci-dessous)    

https://www.facebook.com/willowsmusique              https://twitter.com/Willowsmusique

Photos de Willows en concert à la salle de l’Athanor (Albi) réalisées par Marion Vanhoutte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s