SLOW JOE & THE GINGER ACCIDENT « LET ME BE GONE » (Musique Sauvage)

Par défaut

16298621_10154831306223820_6500723104615572938_n

D’abord, il y a cette pochette. Un visage d’une infinie tristesse et d’une grande lassitude : celui de Slow Joe (de son vrai nom Joseph Manuel Da Rocha). Le musicien Cédric de la Chapelle a rencontré  ce chanteur indien en 2007 à Goa lors de vacances, et a vite été captivé par sa voix et son charisme. Il l’enregistre a cappella et de retour en France travaille les bandes et fait des maquettes. Le directeur des Transmusicales de Rennes les découvre et tombe sous le charme…

Quelques mois plus tard, le chanteur des rues, musicien devenu complétement marginal depuis des années, suite à un enchainement d’épreuves humaines, se retrouve sur scène accompagné par le groupe The Ginger Accident, et fait un triomphe… Un premier album verra le jour en 2011, « Sunny side up » salué par la critique et le public, puis un deuxième en 2014, « Lost for love ». De nombreux concerts suivront. Slow Joe vit alors à Lyon et renait à la vie.

Malheureusement, la belle histoire prend fin en mai 2016 avec la mort brutale du crooner indien à 73 ans. Lui et les quatre musiciens venaient juste de terminer l’enregistrement d’un troisième album…

« Let me be gone » sort donc de façon posthume, ce qui explique la pochette sombre. Après une très belle intro chantée en solo et à cappella, l’album démarre avec l’entrainant « Swing your love » et ses claviers façon Ray Manzarek (The Doors). Puis vient un moment d’accalmie avec « Temple mosque church » et ses chœurs célestes. Les 7 autres compositions alternent blues, rock et mélodies (le très indien « Candy sparkles ») avec une belle énergie.

Les textes de Slow Joe évoquent l’amour universel, les désillusions, la révolte (les dealers et la drogue ont détruit sa jeunesse) et aussi la mort comme dans le dernier titre « Silent waves ». Un album prémonitoire comme le furent les dernières réalisations troublantes de David Bowie et de Léonard Cohen.

« Let me be gone » s’annonce déjà comme un des disques majeurs de 2017.

Les musiciens de The Ginger Accident donneront plusieurs concerts-hommage au mois de mars 2017, dont un au Café de la Danse à Paris.

https://fr-fr.facebook.com/slowjoemusic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s