Cognac Blues Passions 2018 : instants captés

Par défaut

La 25ème édition du festival Cognac Blues Passions s’est déroulée du 3 au 7 juillet dernier dans le cadre verdoyant du jardin public, en plein centre ville. Voici quelques moments captés pour vous…

Les organisateurs ont eu des sueurs froides à l’approche de l’ouverture, les conditions météo étant de plus en plus inquiétantes (nombreux et graves dégâts dans la région). L’ombre de l’annulation a plané dangereusement sur la soirée du mercredi 4 juillet, qui proposait un concert de Carlos Santana complet depuis des mois. Finalement tout s’est déroulé comme prévu, l’accalmie ayant eu lieu. Seul un concert en ville a été annulé.

Blue Butter Pot

THE BLUE BUTTER POT (Photo B.Jean)

Le lendemain, c’est The Blue Butter Pot qui a ouvert les hostilités en début d’après-midi avec un blues rock teigneux à souhait que n’aurait pas renié ZZ Top. Malgré les apparences, Ray (guitare-chant) et Oliv’ (batterie-guitare) ont importé leur blues saignant de Bretagne et non pas du Texas. Les texans ont du souci à se faire…

Soul Return

SOUL RETURN. (photo B.Jean)

Soul Return, lui, nous vient de Californie et a été constitué autour de 3 fortes personnalités : la chanteuse Kellie Rucker (cette voix !), le guitariste JJ Holiday et le batteur Michael Barsimanto. Le bassiste Dal Martino vient compléter l’ensemble. Le groupe nous a gratifié d’une superbe relecture d’un blues à la fois très actuel mais aux racines bien présentes. Superbe !

P1000956

HARLEIGHBLU (photo B.Jean)

C’est la jeune chanteuse britannique Harleighblu qui a ouvert le programme de cette soirée classée « Coup de coeur » par les organisateurs. Sa voix particulière et son style la rapprochent d’une chanteuse comme Amy Winehouse mais la demoiselle sait se différencier et faire entendre sa différence. Soutenue par une basse omniprésente, sa soul flirte avec de nombreuses influences. Elle fit même une reprise d’Eurythmics (« Who’s that girl ? »).

 

Selah Sue

SELAH SUE (photo B.Jean)

Jacob Banks

JACOB BANKS (photo B.Jean)

 

La voix puissante de Jacob Banks enveloppa ensuite la grande scène « Blues Paradise » avec une soul moderne teintée de jazz blues (on pense parfois à Van Morrison) et même d’accents reggae. Puis Selah Sue apparut sur la scène d’Expérience Cognac avec juste un violoncelliste comme complice. Son concert acoustique fût un vrai régal et il est incroyable de voir avec quelle facilité la demoiselle est capable de changer de registres… Tout semble lui aller comme un gant, de « Raggamuffin » à des chansons mélancoliques où elle excelle. Un grand moment de fraicheur et de délicatesse.

 

Parov Stelar   Parov Stelar 2 PAROV STELAR (photos B.Jean)

Après ce beau moment d’intimité, retour au grand show avec l’époustouflante démonstration de force des autrichiens Parov Stelar. La formation comprend trois cuivres, un guitariste, un batteur, un DJ et une chanteuse (plus le chanteur Anduze en invité spéciale sur plusieurs titres). Véritable machine à danser, Parov Stelar combine swing et électro tout en utilisant des samples de blues (Muddy Waters, Lightnin’ Hopkins…). Le résultat est sidérant et à moins d’être solidement attaché à une chaise il est strictement impossible de rester immobile. Un des temps forts de cette édition 2018.

 

Otis Stacks

OTIS STACKS (photo B.Jean)

Otis Stacks et son chanteur crooner au look vintage ont ensuite occupé la scène d’Expérience Cognac. Le quartet (claviers, guitare, batterie et chant) a distillé sa soul mâtinée d’électro discrète avec beaucoup de plaisir. Le chanteur californien Elias Wallace n’a pas manqué de rendre hommage à la boisson fétiche de la ville en avalant quelques belles gorgées du breuvage tout au long du set… Clin d’oeil ironique à un des succès du groupe, « Fashion drunk » ?

 

Ladili Kan

LADILI KAN (photo B.Jean)

Le vendredi matin, ce sont de délicates notes de kora et de balafon qui ont accueilli les festivaliers lève-tôt. Le trio malien Ladili Kan a renouvelé totalement l’ambiance en apportant des saveurs musicales africaines à la fois chaudes et fraiches devant un parterre d’enfants subjugués. Quand un des membres du groupe a annoncé le dernier titre, c’est un « Nooooooon ! » unanime qui a fusé de la bouche des jeunes spectateurs qui voulaient encore danser…

P1010013   Shaggy Dogs   ELECTRIC BLUES DUO   (B.Jean)                                                 SHAGGY DOGS  (B.Jean)

La mauvaise surprise de la journée a été l’annulation du concert de Slim Paul dû à la grève SNCF. Le chanteur et guitariste (ex-Scarecrow) est resté bloqué à Toulouse et n’aura donc pas pu interpréter en live les chansons de son saignant album « Dead already ». Même mésaventure l’après-midi pour Will Barber… On aura cependant pu apprécier les prestations des toulousains d’Electric Blues Duo et l’énergie des Shaggy Dogs visiblement nourris au biberon de Dr Feelgood…

Samedi matin c’est au son du violoncelle et des chants latino d’Ana Carla Maza, d’origine cubaine, que je quittais le site très agréable du jardin public.

Ana Carla Maza

ANA CARLA MAZA  (B.Jean)

Ceci n’est qu’un aperçu du programme concocté pour cette 25ème édition de Cognac Blues Passions. Riche et éclectique comme on rêverait d’en trouver plus souvent dans les festivals d’été.                                                                B.Jean

Publicités