DEBOUT SUR LE ZINC « La Bête »

Par défaut

Après la session acoustique de « L’importance de l’hiver » en mai dernier, puis le clip officiel de « Passe me voir » fin juin, c’est avec le clip de « La Bête » que Debout Sur Le Zinc présente un troisième extrait de son prochain album « L’Importance de l’Hiver », qui débarquera en septembre 2021.

« La Bête » en question est une métaphore sur le mal-être qui nous habite tous, à un moment de notre vie. « Elle est cruelle mais pas invincible ».

Dans le clip, un foyer (représenté par l’intérieur d’une habitation) est perturbé par une présence invisible qui apparait par intermittence sous l’image d’un loup, et qui fait vibrer les objets présents.

Ce loup nous représente quand nous sommes hantés par ce sentiment négatif qui nous ronge à certaines périodes, et atteint tout autant ceux qui nous entourent. Ce titre est le troisième et aussi le dernier extrait de cet album dont la sortie est imminente.

Bernard Jean

http://www.dslz.org

Publicité

DEBOUT SUR LE ZINC « Passe me voir »

Par défaut

En septembre prochain sortira le nouvel album du groupe Debout Sur Le Zinc, qui s’intitulera « L’importance de l’hiver ». Ce sera le dixième album studio de ces six artistes.

Le chemin a été riche d’enseignements depuis le premier disque éponyme en 1999. Le groupe a su conquérir un public de plus en plus nombreux et fidèle par sa musique, entre chanson française et folk-rock, mais aussi par la poésie et l’intelligence de ses textes.

La richesse et la l’éclectisme de sa musique s’explique en partie par les références de Debout Sur Le Zinc, qui mentionne souvent des groupes comme Calexico ou Radiohead à ses débuts.

« Passe me voir », deuxième extrait de leur prochain opus, est une chanson tendre et sensible sur l’importance primordiale des contacts humains, surtout au moment de la vieillesse quand on ressent de plus en plus la solitude et la différence avec les autres…

Le clip a été réalisé par Juan Jonquères d’Oriola et Mounir Otai, avec la participation de Christian Pelissier et de William Prunck.

Bernard Jean

https://www.dslz.org/