PALOMA « RABIA » (Le Triton)

Par défaut

paloma-pradal-rabia

Elle n’a que 25 ans mais sa vie artistique est déjà bien remplie. Paloma, fille du guitariste et chanteur Vicente Pradal et de la chanteuse Mona Arenas a commencé à danser à 4 ans avant de s’initier au chant flamenco avec sa mère. On l’a notamment remarquée avec « Herencia » aux côtés de son père et de son frère pianiste Rafael, elle venait d’avoir 16 ans…

Mais le flamenco n’est pas la seule passion de la jeune chanteuse. Elle s’intéresse aussi au jazz (elle a travaillé avec Minino Garay, Pierre Bertrand), au hip-hop, à l’électro, au ragga-dancehall, bref elle s’ouvre à tous les styles et à toutes les rencontres.

Premier album sous son nom, « Rabia » est le fruit de ses différentes expériences. Paloma nous propose sa vision et son interprétation toute personnelle de chansons connues comme l’émouvante « No me dejes,no » (« Ne me quittes pas » de J.Brel), « La peregrinación » (popularisée en France par Gilles Dreu en 1968 sous le nom de « Alouette ») mais aussi de titres moins connu dont une composition très réussie de Paloma (« Rabia »). La jeune femme a également mis en musique « Fiançailles », un poème de Federico Garcia Lorca.

Sa voix, tantôt rageuse tantôt bouleversante ne laisse personne indifférent et nous prend aux tripes. C’est une voix qui vient directement du coeur et les musiciens qui l’accompagnent, dont le talentueux Samuelito (guitares,palmas), ne font qu’accentuer sa puissance émotionnelle. Superbe !                                                  B.J

Sortie de l’album le 3 mars 2018

http://www.facebook.com/pages/Paloma-Pradal-Officiel/1412912425632619

 

Publicité

LOUIS WINSBERG -JALEO. « FOR PACO » (Label Bleu/L’Autre Distribution)

Par défaut

1540-1

« Je dédie la musique de cet album à Paco De Lucia, qui a su ouvrir le monde du Flamenco au jazz et à l’improvisation… » déclare Louis Winsberg pour présenter son nouvel opus. Le guitariste du groupe Sixun (9 albums à ce jour) poursuit le projet Jaleo lancé en 2000 à Valenciennes. Avec Jaleo le guitariste entend construire un pont entre le flamenco, le jazz et les musiques modales. Enfant, Louis a appris à jouer avec les amis gitans de ses parents, Los Reyes (qui deviendront plus tard les Gypsy Kings…).

Après de nombreux concerts à travers le monde, Louis Winsberg obtient en 2008 le Django d’Or dans la catégorie « Meilleur artiste confirmé ». Deux ans auparavant, le réalisateur Jean-Pierre Bessières lui aura même consacré un documentaire : « Le voyage de Louis ».

« For Paco » est le troisième album de Jaleo qui regroupe en son sein plusieurs musiciens, chanteurs et chanteuses. On y découvre une grande diversité d’instruments ( guitares, oud, mandoline, saz, bouzouki, cajon, sitar, tablas, flûtes…) et des influences nord-africaines et indiennes

Un disque où la musique est résolument ouverte sur le monde. « For Paco » est gorgé de joie, de lumière et de couleurs, tout comme la pochette qui l’illustre. Superbe !

Sortie le 10 novembre 2016.

http://www.winsberg.com