SIMON GOUBERT « LE MATIN DES OMBRES » (Peewee ! / Socadisc)

Par défaut

Musicien éclectique, on a vu Simon Goubert aux côtés de Christian Vander au sein d’Offering, puis de Magma. Après trois albums sous son nom il forme le trio BFG avec Glenn Ferris et Emmanuel Bex, joue avec la pianiste Sophia Domancich. On le retrouvera en 2009 avec Ablaye Cissoko pour African Jazz Roots. Il est le premier batteur a avoir reçu le Prix Django Reinhardt en 1996 décerné par l’Académie du Jazz.

« Le matin des ombres » est le dernier volet d’une trilogie du label Peewee! commencée avec l’album solo de Sophia Domancich « Le grand jour » (mai 2021), puis l’album en duo avec Simon Goubert « Twofold Head » (octobre 2021). Cette trilogie met en avant le travail de deux musiciens exceptionnels de la création contemporaine.

Cette nouvelle aventure musicale est une libre adaptation inspirée de trois œuvres du compositeur Ivan Wyshnegradsky (1893-1979), qui a cherché à rompre avec le système traditionnel des intervalles, afin d’obtenir un espace sonore où les intervalles se resserrent et tendent vers une densité illimitée. Il a ainsi créé un univers en micro-intervalles en quarts de ton, puis en tiers, sixième et douzième de ton.

Impressionné par les sonorités des pianos de Wyshnegradsky en quart de ton, Simon Goubert a étudié, imaginé et accordé chaque fût de ses batteries Gretsch. Thomas Antoine, ingénieur acousticien et batteur, lui a fait découvrir les étonnantes capacités de ses batteries Repercussion, totalement innovantes. Tous deux sont ainsi arrivés après plusieurs séances de travail à élaborer une batterie aux propriétés acoustiques surprenantes.

Une grande partie du disque « Le matin des ombres » est un dialogue entre ces deux instruments, la batterie Gretsch et la batterie Repercussion, accordés au 1/4 de ton l’une de l’autre. Les ayants droit du compositeur (les membres de l’Association Wyshnegradsky, dont sa petite-fille Marie Vicheney et l’amie du compositeur Martine Joste) ont accueilli ce projet avec beaucoup d’intérêt.

Ce nouvel opus du batteur n’est pas un simple exercice de style et encore moins une démonstration de sa virtuosité évidente. C’est un véritable travail de création où l’inventivité est le maître mot. Un album exigeant, à l’image de son auteur, ainsi que du label Peewee ! qui continue à soutenir courageusement des artistes loin des modes et des courants musicaux.

Bernard Jean

Sortie le 30 septembre 2022

https://peeweelabel.com/fr/artists/7

Publicité