FALAISES « THEY ARE HERE » (Antipodes Music)

Par défaut

anzh_FALAISESTheyAreHere--1

C’est en 2016 qu’Alice (chant), Guillaume (guitare), Baptiste (basse) et Pierrick (batterie) ont dressé ensemble leur édifice rocheux, cette falaise ou plutôt ces Falaises. Une paroi pas si abrupte que ça, que tous (même non grimpeurs) prendront plaisir à escalader.

Le quatuor parisien sort un EP plein de promesses aux accents très années 80. Leur premier single « They are here » avait été remarqué, suivi bientôt par « Boy ». Les 8 titres de ce disque ont la faculté de vite accrocher l’oreille de l’auditeur grâce au sens de la mélodie de ses interprètes.

La musique de Falaises nous ramène quelques années en arrière à l’époque de Joy Division et encore plus d’OMD (Orchestral Manoeuvres in the Dark) dont il partage le côté concis et mélodieux. La voix d’Alice passe particulièrement bien au milieu des vagues électroniques du synthé et de la guitare. Tantôt très dansante, tantôt un brin mélancolique, leur univers captive rapidement et trouve sa place parmi la nouvelle scène musicale française.                                                                                                             B.Jean

https://www.facebook.com/Falaisesmusic

Publicités

ANIS BENHALLAK « APES THEATER » (Miz’Art Production)

Par défaut

digipack_annis.indd

Après un premier album en 2015 (« Paradoxical project ») qui mêle le jazz au raï, au malouf et aussi au rock, le guitariste Anis Benhallak a beaucoup joué avec d’autres musiciens. Il a également signé plusieurs bandes originales de films.

Son nouvel album « Apes theater » (« Le théâtre des singes ») nous emmène dans un voyage éclectique et atypique entre Occident et Orient. Le guitariste est entouré du contrebassiste Chris Jennings et du batteur Karim Ziad mais aussi par d’autres invités dont la chanteuse Kawthar Meziti  sur plusieurs titres comme « El Djazair » et sa charmante mélopée.

Le jeu aérien d’Anis Benhallak, qui a composé tout les morceaux, reste assez discret mais son talent est évident comme par exemple dans le solo de « Midnight in Barbes ». Enregistré dans un studio parisien et mixé à New York, cet enregistrement aux multiples influences (chanté en ladino, en arabe et en tamazight) est un superbe croisement entre jazz et world music.

Un artiste et un disque à découvrir de toute urgence.                                                               B.Jean

Sortie le 30 novembre 2018

 Concert le 11 décembre 2018 au Sunside (Paris)

http://www.anisbenhallak.com

Concert de Shirley Davis & The Silverbacks à Pessac, 24-11-2018

Par défaut

Pour sa dernière date en France la nouvelle diva de la soul avait choisi la salle de Sortie 13 à Pessac (33).

P1010101

Après un début dans une ambiance un peu tiède, Shirley Davis a fait le premier pas vers le public afin de lui enlever définitivement toute timidité. Ce « dépucelage » en douceur a été très efficace… Au bout du 3ème ou 4ème morceau la jeune femme est descendue de scène et s’est mêlée aux spectateurs, prenant quelqu’un au hasard et dansant avec lui (tout en continuant de chanter), avant de choisir d’autres bras. Effet garanti ! A partir de ce moment là la Rose Noire (titre du 1er album « Black rose ») a eu le public dans sa poche et ne l’a plus jamais lâché…

P1010104         P1010106 Photos B.J.

Les six membres de son groupe The Silverbacks ont été largement à la hauteur et ont mené le concert à un rythme d’enfer. Et ce n’est pas une panne d’électricité qui priva la scène de lumière et de son durant 1/4 d’heure qui y changea quoi que ce soit… Shirley Davis continua à chanter un « Vanity » (extrait de « Black rose ») d’une rare intensité, soutenue par la batterie d’un Jorge Suarez « Canario » nourri aux amphétamines, le tout repris par un public chauffé à blanc.

P1010097

Soul Train   (photo B.J.)

Un très bon concert avec une première partie de qualité, le groupe local Soul Train qui mérite toute notre attention. Ce fut vraiment un beau samedi soir.                                   B.Jean

Shirley Davis a mis en ligne une vidéo sur sa page Facebook au moment de la fameuse panne :  https://www.facebook.com/silverbackssoul/

LUSAFRICA « 30TH ANNIVERSARY ALBUM » (Lusafrica)

Par défaut

Lusafrica-30th-Anniversary-Album-Inclus-un-livret-de-16-pages

2018 marque le trentième anniversaire du label Lusafrica, dont l’artiste la plus populaire reste certainement Cesaria Evora. Du Cap-Vert en passant par l’Angola, Cuba et le Mali, ce label créé par le portugais José Da Silva n’a eu de cesse de faire découvrir des artistes talentueux au succès bien trop confidentiel dans leur propre pays.

Cet album n’est pas qu’un « best of », il nous présente seulement cinq de ces artistes les plus emblématiques mais en y ajoutant une touche inédite plus « actuelle ». On peut ainsi retrouver Cesaria Evora, Boubacar Traoré, Polo Montanez, Bonga et Tito Paris avec une chanson en version originale, et le même titre en version remixée.

A noter que Lusafrica a lançé une nouvelle branche dédiée aux sons électro, urbains et afro-pop : The Garden, avec une directrice artistique qui n’est autre que la fille de José Da Silva, Élodie. Le kényan Blinky Bill a été le premier artiste à y signer en octobre 2018.                  B.Jean

http://www.lusafrica.com

NO MONEY KIDS « TROUBLE » (Roy Music)

Par défaut

anzh_NoMoneyKidsTroubleLPCoverLouisDazy--1

Après « Hear the silence » en 2017, on attendait avec impatience le prochain album du duo parisien. Leur troisième opus vient de sortir et cette nouvelle cuvée est à la hauteur de nos espérances.

Fidèles à une musique musclée où la guitare électrique de Félix Matschulat mène la danse aux côtés de JM Pelatan (basse, synthés, batterie) le tandem a su réactualiser un rock somme toute « classique » avec une dose discrète d’électro et une sacrée énergie. Le résultat est particulièrement efficace. 2-3 secondes suffisent à avoir les jambes qui démangent…

Tout comme les précédents enregistrements, les deux fauteurs de trouble (« Trouble ») signent tous les titres ainsi que le mixage et le mastering. Seule la reprise de « Crazy » de Gnarls Barkley fait exception à la règle. Le morceau d’ouverture, « Chains » a été co-écrit avec Charles X qui emmène son flow soul sur ce titre. The Toxic Avenger apporte quant à lui sa griffe sur le lancinant « Lost generation ».

Les 13 compositions de « Trouble » sont autant d’hymnes rock incisifs et accrocheurs, le tout servis par un son d’une qualité parfaite. No Money Kids entreprend une tournée en Allemagne au mois de décembre avant de revenir nous apporter sa bonne parole (et surtout ses bonnes vibrations) dès le début de l’année 2019. Qu’on se le dise …               B.Jean

http://www.nomoneykids.com

 

IBRAHIM MAALOUF « 14.12.16 LIVE IN PARIS » (Mister Ibe)

Par défaut

anzh_IbrahimMaalouf141216--1

Adoubé par le public et auréolé de 4 Victoires de la Musique, le trompettiste Ibrahim Maalouf a malheureusement depuis quelques années tendance à choisir une certaine facilité. Sur une trame simple il étend souvent ses compositions au maximum en n’hésitant pas à répéter un thème à l’infini et ce jusqu’à l’agacement (comme dans le coffret « 10 ans de live ! »)…

Cette fois ci il s’agit d’un concert donné le 14 décembre 2016 à Bercy devant 17 000 personnes et que l’on trouve sous deux formats : coffret 2 CD et 1 DVD, ou clé USB vidéo et audio en full HD. Les aficionados seront ravis même si plusieurs titres étaient déjà présents dans le live précédent…

Comme à son habitude le virtuose a fait les choses en grand… Une chorale d’une centaine d’enfants, un orchestre classique, ses musiciens et une dizaine d’invités de tous les horizons : Oxmo Puccino, -M-, L.E.J, Amadou et Mariam, Tryo, Soprano, Hiba Tawaji, Zalindé ( groupe de 20 femmes percussionnistes) et le Bagad du Bout du Monde. On retrouve donc des standards du maitre comme « Diaspora », Ya ha la », « Nomade slang », « Beirut » mais aussi les morceaux des invités : « La bonne étoile », « Beaux dimanches », « Lettre à France »…

Ibrahim Maalouf aime faire participer son public et ne se prive pas de le faire chanter. Mais ce qui est sympa pour les gens présents au concert l’est nettement moins pour l’auditeur lambda… Il reste cependant de jolis moments instrumentaux, bien trop rares. A force de vouloir trop en faire il arrive que l’on oublie l’essentiel : la créativité et l’émotion. Dommage qu’un musicien aussi doué se perde ainsi dans la facilité. Côté audio et vidéo, aucun problème : la qualité est au rendez-vous et vous ne serez pas déçus.      B.Jean

                                                                                                                                              http://www.ibrahimmaalouf.com

 

 

GILES ET JOHN : La Tournée des Gaulois (Bololo Prod)

Par défaut

giles   Photos B.V        jaune

Après leur triomphe du 17 novembre dernier, les Gilles et John ont entrepris une tournée exceptionnelle à travers toute la France.

Fort de leur tube « Macron démission », les membres du groupe (à géométrie variable) jouent (à cache cache) dans des lieux divers et inhabituels : péages, ponts, carrefours (non, pas les magasins)…

Signalons que toutes les dates sont à retrouver sur les réseaux sociaux et les shows (chauds) sont GRATUITS !

Possibilité de se restaurer et même de dormir sur place (prévoir une petite laine…).

A coup sûr une tournée qui va mettre le feu !

B.Jean

Prochain album bientôt dans les bacs